Message original : Ca y est, on est dimanche soir. Et comme toutes les semaines à cette heure-ci, vlà le blues qui s'installe. Celui qui noue la gorge, qui fait regretter ces deux jours passés trop vite.

Demain, le réveil sonnera, et après un petit déjeuner digne de la famille "Ricoré", chacun prendra sa route, école, collège, lycée, boulot...
Entre vendredi soir et ce soir, l'horloge semble avoir accéléré sa course. Cherchons, y a surement une explication à ce problème métaphysique !
Ca vous fait pareil, à vous, les dimanches soirs ?

 

Edit version 2012 : Le blues arrive le dimanche après midi lorsque vient le temps pour Elise de partir avec sa valise, son sac de provisions, éventuellement de surgelés. En général, c'est son papa qui la ramène à son appart puisque maintenant elle vit sa vie de grande, la voici "colocataire" depuis la rentrée. Pour Max, c'est encore différent, un départ très très matinal le lundi pour arriver à temps en cours à 8 heures !

Mais le blues est toujours là le dimanche... jusqu'au vendredi soir qui ramène les oisillons au nid ;)